Restauration d’un Chesterfield

Le Chesterfield n’est pas qu’un sofa.

Il fait partie de l’histoire du meuble rembourré mais aussi et surtout du classissisme style anglais. Il est reconnaissable parmi tous et a su perduré dans le temps comme aucun autre modèle n’a pu le faire.

C’est Lord Philip Stanhope, 4eme Comte de Chesterfield (1694-1773), qui fut à l’origine du premier canapé Chesterfield. En cuir avec son capitonnage si distinctif, une assise extrèmement basse pour l’époque et une inclinaison dossier devant permettre à un homme de s’asseoir en position verticale dans le plus grand confort et sans froisser le vêtement.

La particularité du chesterfield vient sans nul doute de son capitonnage très particulier (profond, de biais et surmonté de bouton), de ses accoudoirs fortement arrondis, mais aussi de la qualité de son cuir. Souvent nommé Nappa, il possède des caractéristiques particulières lui permettant de vieillir en révélant toutes ses qualités dans le temps. C’est un cuir généralement naturel, extrèmement fin qui necessite une resistence importante en raison des tensions qu’il subit à l’étape de la tapisserie.

Le Chesterfield fut très longtemps réservé aux classes les plus riches, pas tant par snobisme qu’en raison du coup de main d’oeuvre très importante que demande sa fabrication et de la typologie de cuir utilisé.

Plus tard il sera le symbole du colonianisme et se transforma en véritable élément de décoration dans les palais, les bureaux d’affaires, les hôtels…

Tour à tour icône rétro, vintage, pop et rock, le Chesterfield demeure le summum du raffinement.

« Il était usé, inconfortable, voire démodé dans mon bureau et même si il n’était pas de qualité exceptionnel, je ne voulais pas me séparer de cette pièce hérité de mon père.

Lors de l’expertise Feng Shui de mon bureau, il a été mis en évidence qu’un mobilier en mauvais état ne pouvait que rendre le lieu moins propice à la prospérité. Je me suis donc décidée à le faire réparé.

Pour me simplifier cette tache, Magali Lesage a pris en charge la réfection des assises.

Dur labeur étant donné que nous ne voulions refaire que les assises sans toucher au capitonnage dossier et accoudoir. il fallait donc trouver le recouvrement idéal qui irait avec le reste du canapé. Challenge réussi. Merci beaucoup »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Réalisation : Lesage Consulting

Post a Comment